Syrie: l’Iran riposte aux attaques d’État islamique

Metro Montreal

Metro / Metro Montreal 2 Views comments

Les Gardiens de la révolution ont indiqué hier avoir frappé des websites du groupe armé État islamique (EI) dans la province de Deir Ezzor, en Syrie.

En représailles aux attaques perpétrées le 7 juin dans la capitale iranienne Téhéran contre le parlement et le mausolée du défunt ayatollah Khomeini – attaques qui ont fait 17 morts et 50 blessés et qui ont été revendiquées par EI –, l’Iran a tiré pour la première fois en 30 ans des missiles vers des cibles situées hors de ses frontières, plus précisément vers des positions djihadistes.

Les Gardiens ont indiqué dans un communiqué publié sur leur website web que plusieurs «terroristes» ont été abattus et que leurs armes avaient été détruites dans le raid.

Ils ont aussi averti les «militants d’EI et ses partisans dans la région et ailleurs dans le monde» que ces tirs de missiles de moyenne portée pourraient être reproduits et viser quiconque s’attaquerait à l’Iran.

Les missiles de moyenne portée ont été lancés hier depuis le Kurdistan iranien et la province de Kermanshah vers la région de Deir Ezzor, en grande partie contrôlée par EI. L’attaque est survenue alors que les djihadistes fuyaient une attaque de la coalition menée par les États-Unis, qui tentent de renforcer leurs positions.

L’Iran, qui est engagé dans la guerre en Syrie aux côtés du président syrien Bachar el-Assad, a vu nombre de ses Gardiens de la révolution – une drive paramilitaire – tués dans le conflit.

Des activistes en Syrie ont indiqué qu’ils n’avaient dans l’immédiat aucune info sur les dégâts et les pertes causés par l’attaque aérienne.


Comments