Crise du logement à Montréal: François Legault rabroué par un écrivain

Metro Montreal

Metro / Metro Montreal 137 Views 0

Le premier ministre François Legault s’est attiré les foudres d’un auteur québécois, dont il venait pourtant de faire l’éloge samedi, dans une publication partagée sur Fb.

Ce sont les views opposées des deux hommes, notamment sur la query de la crise du logement à Montréal, qui semble avoir provoqué l’ire de l’écrivain Kevin Lambert. Ce dernier ne souhaitait visiblement pas que son roman soit associé à la politique de M. Legault.

«J’ai lu «Que notre joie demeure» du Québécois Kevin Lambert. Critique nuancée de la bourgeoisie québécoise. Des groupes de pression et des journalistes cherchent des boucs émissaires à la crise du logement à Montréal», a analysé le chef caquiste, en faisant référence à l’œuvre de l’auteur diplômé de l’Université de Montréal.

«Un auteur de 30 ans avec beaucoup de expertise», a-t-il ajouté.

Plutôt que de remercier le premier ministre pour ses propos flatteurs, Kevin Lambert a saisi l’event pour fustiger sa politique, qualifiant l’utilisation de son livre dans ce contexte de «minable».

«M. Legault, en pleine crise du logement, alors que votre gouvernement travaille à saper les derniers remparts qui nous protègent d’une gentrification extrême à Montréal, mettre mon livre de l’avant est minable», a dénoncé l’auteur.

«Il faut lire les yeux fermés pour ne pas& voir remark le portrait de la ville qui est dépeint dans le roman va à l’encontre des politiques destructrices, anti-pauvres, anti-immigrants, pro-propriétaires et pro-riches de votre gouvernement», a assené Kevin Lambert.

En réponse à ces accusations, M. Legault a affirmé que «tout le monde est d’accord qu’il y a une crise du logement».

«Notre gouvernement travaille à aider les personnes à bas revenus et à construire plus de logements le plus rapidement potential», a-t-il soutenu.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé, dès 17h, de l’actualité de Montréal.

Comments