Les avertissements sur les cigarettes vont changer

Metro Montreal

Metro / Metro Montreal 473 Views 0

Comme annoncé par Santé Canada lors de la Journée mondiale sans tabac, le 31 mai, de nouveaux règlements concernant l’affichage des avertissements de santé sur les produits du tabac sont entrés en vigueur le 31 juillet. Des messages concernant l’impression du tabagisme sur la santé devront désormais être imprimés sur chaque cigarette individuelle. Le Canada serait le tout premier pays à adopter une telle mesure.

Ces nouvelles mesures points du Règlement sur l’apparence, l’emballage et l’étiquetage des produits du tabac seront mises en place de manière progressive au cours des 12 prochains mois. Vous ne trouverez donc pas ces messages sur toutes vos cigarettes dès aujourd’hui.

Ce seront les cigarettes grand format qui afficheront les premières ces avertissements de santé individuels. Elles se retrouveront ainsi en vente chez les détaillants d’ici la fin juillet 2024.

Suivront les cigarettes régulières, les petits cigares avec papier de manchette, puis les tubes d’ici la fin du mois d’avril 2025.

D’ici avril 2024, de tout nouveaux messages d’avertissement pour la santé seront également imprimés sur les paquets de cigarettes et autres produits du tabac.

Le nouveau règlement implique d’ailleurs un «cycle de rotation périodique des messages» d’avertissement. Ceux-ci changeront donc plusieurs fois dans le futur.

Cette initiative, qui rendra les avertissements de santé pratiquement inévitables, vise à aider «les adultes qui fument à arrêter, pour protéger les jeunes et les non-fumeurs de la dépendance à la nicotine, et réduire davantage l’attrait du tabac», indiquait en mai le ministère de la Santé. À l’époque, Carolyn Bennett était ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé. Elle a été remplacée par Ya’ara Saks lors du récent remaniement du cupboard de Justin Trudeau.

Le gouvernement croit qu’une telle mesure l’aidera à atteindre son objectif de voir le taux de tabagisme passer sous la barre des 5% d’ici 2035.

Le tabagisme serait la principale trigger de maladies et de décès prématurés au Canada, «provoquant chaque année la mort de plus de 48 000 Canadiens et Canadiennes», selon les chiffres de Santé Canada. Si plus de 40 maladies ou affectations peuvent être causées par la consommation de tabac, ces effets peuvent être inversés ou réduits après qu’une personne a cessé de fumer.

Le gouvernement du Canada suggest plusieurs outils et mesures de soutien pour les personnes souhaitant arrêter de fumer.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé, dès 17h, de l’actualité de Montréal.

Comments